200364096_001

Et rien que d'y penser, je n'ai qu'une envie : être le 2 janvier.

Je vais peut être "choquer" mais je n'aime pas Noël. C'est assez récent comme sentiment (3 ou 4 ans), mais ça s'intensifie chaque année un peu plus.
Je n'aime pas Noël, je n'aime pas ce sentiment général et stéréotypé selon lequel Noël doit être une fête joyeuse où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.

A partir du 15 novembre prochain, il sera inutile d'essayer d'approcher un supermarché ou une zone commerçante. S'y risquer sera à coup sûr source de stress et de prise de tête ... trop de monde peu aimable rassemblé en un seul lieu !

Après, il va falloir trouver les idées de cadeaux pour tout le monde. Alors autant trouver des cadeaux pour ceux que j'aime m'amuse follement, mais chercher des cadeaux pour le reste du monde me gonfle. De la même façon, recevoir des cadeaux des gens qui vous aiment et vous connaissent, c'est merveilleux. Mais  devoir faire semblant d'être comblée par ce superbe beurrier, mélange de porcelaine beigeasse et de fer forger, ou ce magnifique porte torchons, j'ai beaucoup plus de mal ! Et je ne vous parle même pas du coussin en superbe satin bleu avec de grosses fleurs bleues marines ... un régal !!

Une fois la corvée des cadeaux passée, il reste la corvée de l'organisation. Et essayer d'organiser quelque chose en gérant sa famille, sa belle famille et les décisions unilatérales de la mère de votre beau-fils, c'est au mieux du bonheur, au pire une bonne raison d'émigrer en Laponie.

Donc je ne sais pas vous, mais si j'avais la possibilité d'hiberner et de me réveiller le 2 janvier prochain, je signerai sans hésiter !