majeOu pourquoi je boycotte ces marques ...

Je commence à en avoir marre d'entendre tout le monde et plus particulièrement les magazines féminins, s'extasier sur ces marques : Maje, Sandro, Manoush, Les petites, Tara Jarmon (oui oui, jettez moi des pierres ... j'ai cédé à la tentation il y a peu), etc ...

Je pense que le pompon, ce fut lorsque Elle (magazine dont j'ai une piètre estime, mais c'est une autre histoire) nous a sortit un article (au printemps ... j'ai été assez nouille pour acheter le magazine juste pour lire l'article en question) sur "ces nouvelles petites marques qui montent". 3 pages de masturbation sur les "marques du sentier" qui émergent enfin (alors que ces marques existent depuis une dixaine d'année).
On a même eu le droit à une comparaison entre Zara et ces enseignes, comparaison où la journaliste nous explique royalement que les prix sont kifkif (heu ... ), mais que l'acceuil est bien meilleur chez Maje (vous croyez que la pauvre vendeuse Zara, payée au lance-pierre, n'a que ça à faire que de vous demander si vous voulez un café ... d'ailleurs, aucune vendeuse Maje ne m'a jamais proposé un café ... elles se sont contentée de me snober ... c'est carrément plus drôle).

Donc le premier point qui m'énerve beaucoup, c'est le snobisme qui entoure ces marques. Toute bonne fashion victime se devait d'avoir, l'hiver dernier, sa veste façon militaire Maje. Et cet été, si vous avez survécu sans la robe façon antiquité de Maje (encore elle), vous êtes une miraculée.

Second point : les prix.
Honnètement, payer 100 euros un top en coton, made in China, vous trouvez ça bon marché ? Alors que le même style de top sera à 25 euros chez Zara (oui oui j'adore Zara !) ...
Et les robes, n'en parlons pas. 200 euros la robe en jersey marron ... l'ourlet n'est même pas fait, c'est le tissu laissé brut ... Mouais ... Là, quand même, mon cerveau se réveille et me crie de fuir dare dare la boutique.

Donc, jusqu'à nouvel ordre, je me tiens le plus éloigné possible de ces enseignes. Je me cantonne à Zara et compagnie. Ca m'évite de m'énerver devant un top en voile tout fluide et à l'apparence hyper fragile qui partira en lambeau au premier lavage et qui coûte les yeux de la tête (ça lui fait beaucoup de défauts à ce top !!).
Et je pourrai ainsi continuer à claquer des sommes folles et indécentes dans des bijoux et des sacs (qui a dit que la femme se devait d'être logique ??).